2018
09.25

C’était mercredi dernier. Et oui déjà presque une semaine  et des conditions proches de l’idéal pour cette fin de saison.

Pour rejoindre, le refuge de l’Aigle, un peu de glace pour la jonction vire Amieux -glacier du Tabuchet, puis très bon au dessus.

Pour le Doigt de Dieux : 3 m en glace tendre pour franchir la lèvre de la rimaye à gauche, puis les 40m. au dessus en glace plaquée d’une pellicule de neige croustillante, qui marquait les pas et donc confortable et brochable. Le reste en rocher sec … et chaud. Du gâteau !

  • Le bonus aura été un retour en vallée, ce jeudi par le Bec de l’Homme en traversée par l’arête sud depuis le refuge jusqu’à la vire Amieux en compagnie de Louis le gardien de l’Aigle, qui fermait son refuge pour la dernière fois ce dimanche, avant de repartir sur d’autres horizons.

Pour en revenir au Bec de l’Homme, Cette arête sud est à conseiller ; c’est une chouette arête de niveau Peu difficile fine et « galbée », très esthétique entre Glacier de l’Homme et Tabuchet, qui se nettoie un peu plus à chaque passage et permet de « rentrer maison » sans mettre les crampons.

Un grand merci à Sébastien, pour sa bonne inspiration de venir jusqu’ici et surtout sa bonne humeur.

… et maintenant… A vos chaussons. C’est l’heure de la grimpe et de se rapprocher de svallées, pour tenter de belles escalades de tout poil.

Pas de photos pour cette fois ; l’appareil est parti visiter la rimaye et vit maintenant sa propre histoire.

… alors les photos de la précédente session ici.

Bon automne à tous.

www.000webhost.com